BIZME.FR, le réseau social où chaque freelance peut devenir le commercial de tous les autres

Août 31, 2022 | Actualités

Partager l'article sur votre réseau social

BIZME.fr un nouveau réseau social, pour quoi faire ?

A l’origine de Biz Me, il y a un constat : plus de 150 000 personnes en France, vendent leur temps et leur expertise en portage salarial. Ce statut, apparu en France il il a plus de 30 ans, offres de nombreuses garanties, souvent renforcées par des garanties spécifiques à telle ou telle société de portage salarial. Par exemple, chez UMALIS, CAPE SERVICE et Missions Cadres, chaque nouvelle entreprise cliente fait l’objet d’une étude de solvabilité, avant qu’une mission nouvelle ne commence.

Pourtant, la grande difficulté pour vivre sereinement de la vente de ses prestations intellectuelles est …justement, de les vendre !

Comment se créer un réseau en vue de décrocher de nouvelles missions en tant que freelance ?

Les consultants indépendants, en portage salarial ou en EURL, en SASU, ou même les autoentrepreneurs sont souvent très seuls. Beaucoup le disent. Mais certains, conscients très tôt de l’importance de se créer un réseau, s’inscrivent sur LINKEDIN, participent à différents événements, salons ou club et distribuent des cartes de visite. Il faut se faire connaître de tous ceux qui, un jour ou l’autre, pourraient avoir besoin de vous. Mais cela prend du temps et quand on est à 100% sur une mission difficile, on en manque;

Pour promouvoir et accélérer les relations d’apports d’affaires entre consultants, UMALIS GROUP, seule société de portage salarial cotée en Bourse, a créé BIZME.FR

L’inscription sur BIZME.FR est gratuite, mais chacun peut accéder librement à des offres de missions dont un autre freelance a connaissance. Cela fonctionne comme de la cooptation. Je suis freelance et mon client recherche un expert XXX en ce moment. Et c’est urgent. Je publie l’offre de mission et valide une candidature d’un autre expert indépendant. Nous nous mettons d’accord sur la commission d’apport d’affaire que mon candidat s’engage à me verser sur chacune de sa facture, le nombre de mois que nous aurons défini ensemble. In finé, c’est le client et le candidat qui se mettront d’accord sur le commencement d’une nouvelle mission, mais, comme apporteur d’affaire, mon confrère va me rétribuer  x% de sa facturation, selon notre accord.


Partager l'article sur votre réseau social